Salon auto Pékin 2010

Cette année a été marquée par de nombreuses acquisitions par des constructeur chinoise à l’étranger. Geely a acheté Volvo pour 1.8 milliards de dollars et a promis de maintenir les emplois en Suède. BAIC a mis la main sur des actifs de Saab. Le marché chinois est passé en tête devant les USA dont les principaux constructeurs sombrent dans la morosité. Voici une occasion unique pour les constructeurs de profiter de la faiblesse de certains constructeur et soit de commencer à mettre un pied à l’étranger (pays développés) soit de racheter d’autres constructeur en difficulté.

Autre époque autre stratégie de croissance.

Les années qui viennent seront fastes pour les constructeurs chinois, qui décidément ne suivent pas la trace des constructeurs japonais et coréens à leur époque de conquête des marchés occidentaux. La croissance des constructeurs chinois est en effet par acquisition externe, d’abord parce que la conjoncture s’y prête et parce que les cycles de marché se raccourcissent. La Chine si elle devaient mettre le même temps que les Japonais pour acquérir des parts de marché en occident ne fera pas le poids. Aussi à chaque époque chaque stratégie, n’en déplaisent aux puristes de la technologie automobile, la mécanique chinoise sera à très forte connotation étrangère.

Le salon de Pékin marque-t-il un tournant pour l’industrie automobile chinoise?

Je pense que l’on rira jaune bientôt en Occident, car les Chinois commencent à vraiment à maitriser leur production et apprennent à satisfaire des standards plus exigeants en matière de sécurité, de design, et de production. Cette année les produits chinois exposés au salon répondent à la demande de SUV en Chine, de voitures vertes, de design, il y en aura pour tous les goûts, et même si un Chery n’est pas comparable à Volkswagen, donnez leur encore cinq ans s’il vous plaît et on en reparlera.

Quant à SAIC, on n’en parle pas beaucoup en Occident mais le jour où ce géant discret fera parler de lui, ça va faire mal. Un constructeur de l’envergure de SAIC a plus d’inertie qu’un Chery ou BYD mais ce qui est sûr c’est que c’est une valeur sûre. SAIC est en partenariat avec GM et VW, et a beaucoup appris de ces derniers qui sont des références en la matière.

China-roots.com devien VoitureChinoise.org

Le site China-roots.com a mué en VoitureChinoise.org, et cette fois-ci on va vraiment couvrir le salon dans son intégralité et essayer d’être le plus exhaustif possible. Il y a des modifications majeures :

Le blog automobile devient un espace d’expression des auteurs qui connaissent bien le marché automobile chinois. Les billets qui tracent l’actualité seront dans le site principal, rubrique News. Déjà vous avez remarqué que nous avons commencé à republier après une longue absence.

Vous pouvez laisser des commentaires non seulement dans le blog mais aussi les articles news et autres articles consacrés aux constructeurs automobiles.

D’autre rubriques verront le jour, comme la section photos et vidéos qui est déjà un peu alimentée. Un forum sera remis en place dès que possible pour des conversations entre les internautes (il faudra s’inscrire). La newsletter sera remise en place, cette fois-ci elle sera gérée par un logiciel externe.

A bientôt.

Ce que Shanghai nous apprend sur les voitures chinoises

De passage a Shanghai pour 3 semaines, je vous livre mes impressions de l’evolution des voitures chinoises en 6 ans. La Chine est le premier marche mondial de l’automobile apres avoir detrone les USA il y a peu de temps. On sait egalement que les JV se taillent la part du lion de ce marche. On sait egalement que les constructeurs chinois aimeraient prendre leur independance. Continuer la lecture de « Ce que Shanghai nous apprend sur les voitures chinoises »

Fiat – GAC (GAIC) Nouveau Challenge Après l’échec avec Chery

Fiat est le plus actif en ces temps de troubles économiques. Fiat a négocié avec Chrysler une coopération dans les petits véhicules, il a tenté de racheter Opel mais sans succès, et vient de conclure une Joint-venture avec Guangzhou Auto.  Ce dernier avait pris une participation dans un autre constructeur chinois Changfeng.

Continuer la lecture de « Fiat – GAC (GAIC) Nouveau Challenge Après l’échec avec Chery »

Qui de BAIC, MAgna ou Fiat va remporter Opel?

Jadis sous le giron de General Motor, mais ce dernier étant si mal en point qu’il doit se séparerdu constructeur Opel d’origine allemande qui a été acquis par General Motor il y a fort longtemps  en 1929 lors de la Grande Dépression, le couple doit fêter son 70ème anniversaire de mariage par un divorce en 2009.

General Motor doit se séparer d’Opel pour se désendetter et bénéficier de l’aide de l’Etat américain, le Président Barack Obama est inflexible sur cette condition et a obtenu la tête de Rick Wagoner. Actuellement le nouveau propriétaire d’Opel n’est pas encore connu. On a trois prétendant, le plus grand équipementier mondial, Fiat et un nouveau venu qui est BAIC. Mais selon cet article, ce serait Magna International le mieux placé.

Continuer la lecture de « Qui de BAIC, MAgna ou Fiat va remporter Opel? »

Ce sera un fiasco de plus

Dans cet article d’Aujourdhui La Chine qui parle de la reprise de Hummer par une entreprise du Sichuan, qui en plus de ne pas être un constructeur automobile, se trouve être une entreprise sans expérience avec l’étranger, on ne peut que redouter un échec si la vente se concrétise. Tous les ingrédients sont réunis, voiture très polluante et gourmande, marché restreint vu les temps qui courent, historique des échecs des grosses acquisitions Ssanyong en Corée du Sud, prise de participation dans Blackstone qui s’est évaporée, si c’est pour acquérir la technologie du moteur pour ses engins de chantiers, il y a de meilleurs choix.

Brilliance BS2 Cross les images – Salon Auto Shanghai 2009

Le PDG et directeur des ventes de Brilliance Liu Zhi Gang introduisit son discours à l’occasion du salon automobile de Shanghai 2009 en ces termes : « Cette année nous allons introduire 9 nouveautés, parmi lesquelles la nouvelle BS6 Zunchi, la Junjie FSV BS4, la BS4 Junjie Cross, la nouvelle BS4 Junjie, la troisième génération de MPV Geruisi. Je pense aussi que le marché automobile chinois cette année sera à peu près le même que l’année dernière avec une différence de 7 à 8% ».

En 2009 le groupe Huachen Jinbei veut atteindre des ventes de 300 000 unités, soit une croissance de 5.2% de ses ventes. Quant aux exportations vers les marchés émergents, l’objectif est de 40 000 voitures, soit une progression de 89%. Pour le mreier trimestre de 2009, Brilliancebrilliance-bs4-fsv a vendu 70 000 voitures, soit une progression de 18.2%. Ces chiffres sont pour l’alliance avec BMW. Quant à la marque purement chinoise, les ventes au premier trimestre ont été de 25 000 soit 44.6% de plus que l’année dernière.

brilliance-bs2-cross-03

Mais le PDG de Brilliance sait que tout n’est pas rose même dans le marché automobile le plus dynamique du monde. « En ce moment ce sont les voitures de petite cylindrée qui se vendent le mieux, aujourd’hui nous somme sdans le milieu de gamme, nous allons étendre notre gamme de voitures vers le haut de gamme avec la nouvelle Brilliance BS6,  Brilliance BS4, le MPV Geruisi, BS4 FRV, BS4 FSV qui sera commercialisée en Juin,  et l’entrée de gamme. Nous allons sortir des voitures compactes de petites cylindrée de 1.3 à 1.5 litres ».

brilliance-bs2-cross-02

Du côté des voitures écologiques chinoises, Brilliance est aussi bien placé puisque les recherches dans le domaine tout électrique et hybride ont commencé en 2005, « cette année nous exposons 4 modèle à propulsion écologique. Nous sommes bien placé pour commencer leurs production prochainement ». Parmi ces 4 voitures à propulsion alternative, une est tout électrique, Brilliance affirme une autonomie de 150 km.

brilliance-bs2-cross-01

Le PDG de Brilliance reconnaît que le plus grand challenge à relever est le coût de fabrication des voitures vertes.

Salon automobile Shanghai 2009

Shanghai le salon de la rupture

L’année 2009 est une année noire pour l’industrie automobile, General Motor n’en finit plus avec ses problèmes et vient officiellement de tuer sa marque de voiture de sport Pontiac, en attendant d’élaguer encore plus d’employés, après avoir promis un emploi à vie à un certains nombre d’entre eux. Toyota qui affichait un santé de fer en 2008 encore a annoncé une chute de ses ventes principalement dû au marché Nord Américain. La liste est longue de constructeurs en difficulté. Même la Chine n’est pas épargnée, SAIC a annoncé une chute de motitié de ses profits, Ssanyong va licencier 37% de son personnel, les constructeurs étrangers voient leur bénéfice chuter quand ce n’est pas leur chiffre d’affaire. Ainsi Peugeot Citroën voit chuter sa production de 20-25% au premier trimestre.

Mais tout n’est pas catastrophique en Chine, d’autres constructeur sortent leur épingle du jeu en ces temps de morosité économique. La Chine va devenir le 5ème marché pour les Land Rover, les Chinois aiment les gros 4×4. Brilliance va investir dans une nouvelle usine au Sichuan. Et le constructeur de Shenzhen BYD espère ses ventes à l’export reprendre des couleurs.

C’est dans ce contexte que le Salon de Shanghai ouvre ses portes. On y découvre pas mal de concept cars chinois, les designers chinois osent de plus en plus créer. On constatera une amélioration du design automobile en général bien que quelques horreurs sont quand même présentées. Ci dessous la liste des articles consacrées aux voitures chinoise exposées.

  • BYD
  • Chery
  • Dongfeng
  • Greatwall
  • Roewe
  • Liebao
  • Changan

Dongfeng S30 Fengshen – Salon Auto Shanghai 2009

Longtemps confiné au rôle de suiveur, Dongfeng affiche ses ambitions

Dongfeng est une entreprise qui a plus de 40 ans d’existence, bien établie dans le paysage industriel automobile chinois, possède de multiples coentreprises, Dongfeng en joint-venture avec Cummins dans les camions, Dongfeng est en joint-venture avec Honda (coentreprise Dongfeng Honda), Kia (Dongfeng Kia), Citroen (Dongfeng DPCA), Nissan (Dongfeng Nissan) dans l’automobile. Durant ces 20 dernières années, Dongfeng Automobile n’a pas eu sa propre marque de voiture, mais c’est en train de changer car aujourd’hui, comme vous allez le voir au travers de ces images, Dongfeng Automobile expose la Dongfeng S30 Fengshen, autrement dit le « seigneur de vents », symbole de son entrée dans le marché chinois de l’automobile, un mouvement déjà annoncé en 2008. Disponible en trois versions, dont la BSG, une hybride prête à la production, une version tricorps et une version toute électrique. Les deux dernières versions ne sont encore que des concept cars.

dongfeng-s30-fengshen02

Continuer la lecture de « Dongfeng S30 Fengshen – Salon Auto Shanghai 2009 »