DPCA – De la notoriété de Citroën en Chine

by yvonhuynh on 28 septembre 2007

J’ai discuté récemment avec un ami en Chine (shanghai plus précisément), il est informaticien, sa famille est ce qu’il y a de plus standard en Chine. C’est un couple qui travaille (Deux revenus) avec un enfant. Il a récemment acheté une Fukang, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une Citroen Zx restylée.

En fait la ZX est en Chine depuis les débuts de l’existence de la JV de Dong Feng avec le groupe PSA. Il a payé sa Dong Feng Fukang l’équivalent de 8 000 euros, plus la plaque d’immatriculation pour 180 euros. Ce qui est dérisoire quand on sait qu’à Shanghai les plaques d’immaticulation peuvent prendre une valeur disproportionnée. En fait il a acquise sa plaque à l’extérieur de Shanghai, dans une ville de’une des province limitrophe. Si vous avez lu ce billet, vous devez sans foute savoir que la plaque d’immatriculation peut valoir aussi cher qu’une voiture. Qu’en est il du cout à l’usage? Outre l’assurance, le premier poste est vien sûr l’essence. Pas ou quasiment pas de diesel en Chine. Le litre d’essence vaute entre 3 et 4 yuans. Ce qui fait qu’au bout de 5 ans suivant le kilométrage que vous faites, vous payez autant en essence que le prix d’acquisition de votre Fukang ! Mais ma question principale n’est pas combien il a payé, c’est pourquoi il a choisi la Fukang plutôt qu’une Chery, un Geely ou une JAC, des local brand (marque locales). La réponse est toute simle, vu le temps de présence de la JV de Citroen en Chine, Citroen bénéficie d’un très bon réseau et son service après-vente est de meilleure facture que les concurrents chinois (dans sa gamme de prix). En résumé, même si les ventes de DPCA se tassent, la société bénéficie auprès des Chinois d’une assez bonne réputation. On compte sur la stratégie de Christian Streiff en Chine pour rebooster les ventes, car la concurrence que l’on croyait rude va devenir insupportable avec Chery qui monte en puissance, VW qui veut vendre 800000 voitures, GM qui a dépassé le million, SAIC avec une stratégie d’expansion lente mais sûre, les Japonais qui montent en force, l’avenir de l’automobile chinoise va être riche en actualité.

{ 3 comments… read them below or add one }

vchiu janvier 9, 2008 à 2 h 23 min

Le problème est qu’à mon sens, PSA n’a pas sérieusement investi dans le marché chinois et pense que des recettes simples suffisent à satisfaire le consommateur chinois. Par exemple, la 206 est proposée depuis peu en chine, avec une production locale qui coincide avec sa disparition progressive en France. PSA pense que les chinois vont se contenter d’un modèle sorti en 1998, alors que de plus en plus de modèles de la tranche 8-10K Euros bien plus récents sont offerts. Mon avis est que la Toyota Yaris bientôt produite à Guangzhou pour un tarif annoncé entre 6 et 8000 Euros va faire mal à la 206. En fait, Peugeot aurait dû directement sortir la 207 en Chine (avec de bonnes boîtes auto, un bon équipement et une suspension assouplie). Il faut arrêter de prendre l’acheteur chinois pour quelqu’un de peu exigeant.

POur la FouKang / ZX, c’est miraculeux que Citroen puisse encore vendre un modèle vieux de 18 ans en Chine. C’est sans doute parce que c’est un modèle éprouvé et probablement avec peu de pannes. Pourquoi Citroen ne délocalise pas une production de C4 + C4 Picasso ? Ford vend pas mal sa focus et le marché est à la recherche de bonnes voitures dans la tranche des 13-18000 Euros.

Joest janvier 14, 2008 à 15 h 45 min

La C4 est produite en Chine (en 4 portes, sous le nom d’Elysée), mais il est clair que l’offre de DPCA n’est plus adapté à la demande (pas de SUV, pas de 4 portes compactes, etc.)

vchiu janvier 28, 2008 à 2 h 16 min

l’Elysée est réalisée sur la base d’une C4, mais considérablement rallongée pour atteindre 4,80m. Une voiture développée à l’économie avec la prétention de concurrencer les Hyundai Sonata, Honda Accord, Toyota Camry, VW Passat, Nissan Teana (Maxima), mazda 6, Chevrolet Epica, kia…). Malgré un prix qui semble inférieur à ses concurrentes, elle semble peu se vendre. Sans doute est-elle prise en tenaille entre ses concurrentes chinoises et Japonaises / coréennes/ américaines. Avec son unique motorisation 2.0L, elle ne risque pas de rattraper le prestige de ses concurrentes mieux fournies. A mon avis la nouvelle C5, fabriquée localement et proposée à un tarif raisonnable, un bon équipement, un bon choix de moteurs et une bonne garantie, pourrait bien fonctionner. C’est là que l’on verrait si PSA est sérieux avec la Chine ou pas.

Leave a Comment

CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de d�tection des robots pour webmaster