Le commerce des plaques d’immatriculation à Shanghai (Part II)

by yvonhuynh on 11 avril 2007

Madame Liu, 10 ans de pratique est une as des enchères, car elle est capable de prédire avec une exactitude inégalée le prix final. Autrefois elle travaillait dans l’immobilier, elle s’est recyclée dans la vente d’automobiles d’occasion. Madame Liu se spécialise dans les plaques des voitures d’occasion.

Elle achète donc les plaques et les revends quelques mois après. « Mais dernièrement les prix des plaques sont plutôt stables, aux alentours de 4 000 euros, je vais attendre encore quelques temps, j’espère faire autour de 100 euros de bénéfice par plaque. »L’année dernière, la municipalité de Shanghai a fixé la limite des nouvelles immatriculations à 65 000 pour les voitures de tourisme, or le nombre de nouvelles voitures a augmenté de 99 400 unités, à quoi est dû le différentiel, au marché noir bien sûr! »Dernièrement le prix des plaques est stable, ceci est dû au fait que l’année dernière La municipalité de Shanghai a augmenté le quota des nouvelles immatriculations » soupire M Li.

Le système des quotas a été instauré de longue date à Shanghai, l’intention à l’origine était de décongestionner les routes. « Comme le marché des plaques est très tendu à Shanghai, les futurs propriétaires de voitures sont tentés de voir ailleurs (hors de Shanghai) pour obtenir ce précieux pass, ou alors aller au marché des plaques d’occasion.

Ce phénomène est problèmatique à deux niveaux, d’abord cela cause des soucis dans le travail du service de la préfecture, et ensuite le marché noir tire les prix à la hausse.La police, le service des transport de Shanghai, sont impuissants face à ces pratiques.Est-ce pour autant qu’il faut lever les quotas? le ministère du commerce du gouvernement central (Beijing) a insisté auprès de la municipalité de Shanghai pour mettre fin aux quotas, mais a essuyé un refus catégorique, motif : c’est le meilleur moyen de contrôler les nombres de véhicules sur les routes, et de préserver la fluidité (relativement NDT) de la circulation.

Certains pensent qu’il faut que la municipalité de Shanghai prenne en main aussi les plaques d’occasion, et ainsid’ instaurer un contrôle total sur le marché. Affaire à suivre.En attendant nos chers spéculateurs sont optimistes quant à leurs bonnes affaires.Quelques dates clés:988 libéralisation du secteur des transports des voitures de tourisme,1994 instauration d’un prix plancher pour les plaques, pas d’enchères 2000 suppression du prix plancher, autorisation des enchères 2004 avril les prix des plaques passent labarre des 4 000 euros. 2004 mai le ministère du commerce rappelle que les enchères contreviennent à la loi sur le transport voté début mai, rumeur de suppression des enchères à Shanghai, mais il n’en est rien, car le plus important est de réguler le traffic de la ville.

Leave a Comment

CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de d�tection des robots pour webmaster